Agenda Prenez rendez-vous

Coût d’une rénovation

Bien utiliser son budget

Avec l’augmentation du prix des énergies et les consommations énergétiques associées à un logement non isolé, la rénovation énergétique devient un investissement rentable et valorisable. La rentabilité financière s’observe entre 15 et 20 ans.

De plus, un logement de classe énergétique A ou B se vend jusqu’à 12 % (en moyenne) plus cher qu’un logement de classe énergétique D et jusqu’à 25 % plus cher qu’un logement en classe F ou G. Il y a donc une vraie valorisation de la rénovation énergétique sur la vente immobilière. (chiffres issus de l’étude réalisée par l’association de notaires DINAMIC sur la valeur verte des logements)

Ordre d’idée des prix

Les coûts ci-dessous représentent des fourchettes de prix. Ceux-ci peuvent varier en fonction de difficultés de mises en œuvre et des matériaux choisis.

  • Coûts de travaux d’isolation (pose comprise) respectant les résistances thermiques préconisées pour bénéficier des aides financières :
     
Combles perdus 20 à 60 €/m²
Combles aménagés ou aménageables 50 à 100 €/m²
Toiture (isolation par l’extérieur ou sarking) 90 à 150 €/m²
Mur (isolation par l’intérieur) 60 à 100 €/m²
Mur (isolation par l’extérieur) 100 à 200 €/m² (avec enduit de finition)
180 à 300 €/m² (avec bardage de finition)
Fenêtre (2 vantaux) 800 à 1500 €
  • Ventilation :
     
VMC simple flux hydroréglable 1000 à 2500 € en rénovation
VMC double flux 5000 à 8000 € en rénovation

 

  • Coûts de système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire (pose comprise) :

Quelque soit le système de chauffage ou d’eau chaude sanitaire choisi, il doit être adapté à vos besoins et il faut réfléchir au coût global de l’équipement, c’est-à-dire l’investissement de départ, le prix de l’énergie et le coût d’entretien.

Source : ADEME

Chaudière gaz à condensation 2000 à 5000 €
Chaudière à bois 6000 à 20 000 €
Pompe à chaleur aérothermique 10 000 à 15 000 €
Système solaire combiné 12 000 à 15 000 €
Radiateur électrique à inertie 100 à 300 € l’unité
Poêle à granulé 2000 à 7500 €
Chauffe eau solaire individuel 4500 à 7000 €
Chauffe eau thermodynamique 2500 à 4000 €

 
Financer son projet

Les travaux d’amélioration énergétique du logement donnent droit à des aides financières : Crédits d’Impôts, Eco-prêt à taux zéro, Certificats d’Économie d’Énergies, aides de l’ANAH, aides locales, … à condition de respecter des critères minimaux de performances

Pour en savoir plus, reportez-vous à notre page sur les aides financières.

Toutes ces aides potentielles nécessitent que les travaux soient réalisés par des professionnels et qu’ils mettent en œuvre une qualité technique minimum.

Points de vigilance

Attention à ne pas faire de travaux « a minima » !