Agenda Prenez rendez-vous

Choisir ou changer de contrat d’énergie

En France, le marché de l’électricité et du gaz est ouvert à la concurrence pour les particuliers depuis le 1er juillet 2007. Auparavant, il existait un fournisseur d’électricité (EDF) et un fournisseur de gaz naturel (GDF, devenu ENGIE) proposant chacun un unique tarif. Cette ouverture du marché de l’énergie s’est accompagnée de nouvelles offres, dites offres de marché.

 

Les tarifs

Les tarifs réglementés sont fixés annuellement par l’État. Seuls EDF et ENGIE peuvent les proposer en tant que « fournisseurs historiques », mais chacun uniquement dans leur attribution d’origine (vente d’électricité ou de gaz).

Tous les fournisseurs peuvent proposer des offres de marché en gaz ou en électricité. Le prix de ces offres est fixé par contrat entre le fournisseur et le client. Le tarif est bloqué pour un temps déterminé puis suivra les évolutions du marché.

Il est possible de revenir à tout moment au tarif réglementé, pour l’électricité, sous réserve que la puissance souscrite ne dépasse pas 36kVA. Pour le gaz aussi, sous réserve que la consommation annuelle de gaz naturel soit inférieure à 30 000 kWh.

 

Les critères de choix

Il est toujours souhaitable de comparer les offres des différents fournisseurs d’électricité ou de gaz naturel. En effet suivant les opérateurs, de grandes disparités peuvent être constatées.

Il faut examiner le coût de l’abonnement. Pour de petites consommations, c’est lui qui va faire varier la facture finale. Attention également au coût de l’énergie par kWh (kiloWatt-heure). Quelques centimes d’euros par kWh peuvent représenter beaucoup sur la facture finale.

Un dernier critère concerne « l’énergie verte » , qui désigne l’électricité produite à partir de sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie hydraulique, éolienne, solaire ou géothermique par exemple. Une offre est dite « verte » si le fournisseur peut prouver qu’il a produit ou acheté de l’électricité d’origine renouvelable en quantité équivalente à la consommation des clients ayant souscrit à cette offre.

Le médiateur de l’énergie met à disposition sur son site internet un comparateur d’offres qui permet d’évaluer les propositions des fournisseurs d’énergie.

L’ADEME met aussi à disposition un guide « Les avis de l’ADEME » sur les offres d’électricité verte. A consulter ici.

 

Fioul : anticiper sa saison

Afin de ne pas se trouver dépourvu à l’arrivée des premiers grands froids, il est préférable de remplir sa cuve au Printemps. Il est ainsi plus aisé de comparer les fournisseurs sans se rabattre sur le seul disponible qui aura des tarifs importants.

Il est également intéressant d’envisager des livraisons communes avec ses voisins, pour diminuer le coût de transport du fioul, qui peut être négocié avec le fournisseur.

 

Propane : attention aux abus de contrats

Contrairement au gaz naturel, il est possible d’obtenir une baisse de prix en négociant avec le fournisseur avant signature du contrat. Il faut donc faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis à différents fournisseurs afin d’obtenir le tarif le plus attractif. En effet les fournisseurs de gaz en citerne ont tendance à augmenter leur barème au fil du temps pour compenser d’éventuelles remises proposées lors de la signature du contrat initial.

 

Bois : un prix différent en fonction de l’humidité

Le prix de livraison de bûches peut parfois être très disparate. Attention à des prix trop bas qui peuvent être liés à un bois qui n’aura pas connu un temps de séchage assez long. Cela peut être très intéressant s’il y a la place de stocker du bois pour 12 ou 18 mois.

En revanche, pour une consommation immédiate, il est préférable de s’assurer que le bois acheté est bien sec. Cela peut se faire avec un testeur d’humidité du bois (le taux d’humidité idéal pour du bois bûche est inférieur à 20%).

Pour un bon taux d’humidité et un bois issu de forêts gérées durablement, il est conseillé de se fier aux certifications NF Bois, NF granulés ou DINplus.

 

Pour aller plus loin